Inscrivez-vous à notre newsletter


×

Quand le vice pousse au grotesque

Mardi 14 Novembre 2017 Par Laquotidienne

Il y a quand même des gens vicieux. Assez vicieux pour faire un photomontage montrant le Roi tenant une écharpe avec un message politique très engagé : «vous avez le monde et nous avons Tamim». Allusion faite au blocus qui frappe le Qatar, en conflit avec certains pays arabes, notamment le Bahreïn et l’Arabie Saoudite. 

Cette photo (que nous choisissons de ne pas diffuser) qui a fait rapidement le tour des réseaux sociaux, a fait sortir le conseiller du Roi, Yassir Znagui, de sa réserve, la qualifiant de "grotesque montage".

Sous prétexte que l’on s’exprime à travers les réseaux sociaux peut-on tout se permettre ? Evidemment non. Liberté d’expression ne veut pas dire «libertinage». Car, un tel photomontage, avec un message aussi fort que l’on a fait porter au Souverain, est politiquement assez grave, au regard de la tension qui règne dans cette région et des relations particulières qu’entretient le Maroc avec certains pays, notamment l’Arabie Saoudite.

D. W.

Partage RéSEAUX SOCIAUX

Autres Articles