Inscrivez-vous à notre newsletter


×

Le régime de retraite pour les professions libérales adopté

Mardi 14 Novembre 2017 Par Laquotidienne

La Chambre des représentants a approuvé, lundi, à l'unanimité le projet de loi n°99.15 portant création d’un régime de retraite au profit des catégories des professionnels, travailleurs indépendants et non-salariés exerçant une activité professionnelle libérale. 

Cette loi constitue l'un des projets sociaux visant à consolider le système de protection sociale et de couverture médicale au Maroc et à promouvoir la situation socio-économique d'une large catégorie des travailleurs, notamment celle des non-salariés et des professionnels qui ne bénéficient d'aucune couverture sociale, a indiqué le ministre du Travail et de l'Insertion professionnelle, Mohamed Yatim, lors de sa présentation du projet de loi. 

Ce projet de loi entrera en vigueur en parallèle avec l'assurance maladie obligatoire (AMO) mise en place au profit de cette catégorie, et ce après la publication dans le Bulletin officiel des textes applicables relatifs à la mise en œuvre de ces deux régimes au profit de chaque catégorie, d'une catégorie sectorielle ou de l'ensemble des catégories ciblées.

Les fondements du régime adopté dans le projet de loi comprennent notamment un système obligatoire et facultatif au profit de la catégorie dont le revenu n'atteint pas le salaire brut déterminé par un texte organique, un régime géré par la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS) et un régime distinct du système salarial. 

Les dispositions obligatoires de soumission au régime et aux sanctions sont notamment l'obligation de la CNSS de délivrer périodiquement une attestation comprenant les cotisations des non-salariés, les périodes impayées et les amendes pour retard de payement ainsi que l'obligation de présenter cette attestation lors de la demande d'autorisation, de certificat ou d'un document relatif à l'activité professionnelle auprès des organismes professionnels, des autorités gouvernementales ou des collectivités territoriales.

Partage RéSEAUX SOCIAUX

Autres Articles