Inscrivez-vous à notre newsletter


×

Sahara marocain : Irresponsabilité, mensonges et vérités

Lundi 08 Octobre 2018 Par Laquotidienne

Une nouvelle claque pour l’Algérie et son acolyte le polisario : c’est ainsi que l’on peut résumer le contenu du dernier rapport sur le Sahara marocain du secrétaire général des Nations unies, Antonio Guterres, au Conseil de sécurité.

Rapport qui a mis à nu les mensonges et manigances de ces intrigants qui travestissent continuellement des vérités historiques pour tenter de se donner une légitimité.

Comme en témoignent notamment les chiffres biaisés véhiculés par ce duo manipulateur sur les populations vivant dans les camps de Tindouf.

En réalité, les agences humanitaires onusiennes ont continué de couvrir les besoins des populations des camps de Tindouf à travers «la distribution mensuelle de 125.000 rations alimentaires».

Ce nombre correspond au chiffre de 90.000 personnes vivant dans les camps de Tindouf, adopté par le haut-commissariat des Nations-Unies pour les réfugiés (HCR) et le Programme alimentaire mondial (PAM) en 2005.

Les 35.000 rations additionnelles ont été ajoutées en 2006, suite aux inondations qu'ont connues les camps.

Ce rapport met aussi en lumière l’irresponsabilité de l’Algérie, à travers la délégation de pouvoir au polisario. Laquelle empêche les victimes de violations d'un ou plusieurs des droits énoncés dans le Pacte international relatif aux droits civils et politiques dans les camps de Tindouf, d’avoir le droit à des recours efficaces dans les tribunaux de l'Etat partie, l’Algérie.

D’ailleurs, le Comité des droits de l’Homme de l’ONU juge l’attitude de l’Algérie "inacceptable".

Ce rapport souligne, tout autant, une autre vérité : les investissements considérables consentis par le Maroc au Sahara, par le biais notamment du nouveau modèle de développement des Provinces du Sud doté d’un budget de 7,7 milliards de dollars américains.

Selon Guterres, ces investissements ont permis "d’améliorer les infrastructures, les services de santé et d’éducation dans l’ensemble de la région".

Bref, ce rapport rétablit La Vérité. Celle qui dérange le pouvoir algérien et ses pantins du polisario.

Celle qui démontre, une fois de plus, que le maintien du statu quo autour de ce conflit artificiel leur permet de faire perdurer des privilèges indus, l’oppression des populations de Tindouf, les détournements d’aides humanitaires et trafics en tout genre.

Sahara marocain
Partage RéSEAUX SOCIAUX